Un basket du futur : Le Slamball !

Créé officiellement en 2002 à Los Angeles, ce sport devient médiatiquement populaire aux États-unis (diffusé sur ESPN et CBS) et souhaiterait dépasser les frontières de son pays en venant titiller notamment l’Europe.

Concernant le jeu en lui-même, il se dispute sur un terrain où prennent place 4 trampolines devant chaque panier, comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous :

slam ball

Des barrières identiques à celles entourant les patinoires de hockey sur glace servent de limite, ce qui empêche les touches. Le jeu dure 4 quart-temps de 5 minutes, pendant lesquelles on peut marquer des paniers à 3 points en dunkant ou à 2 points si l’on ne réalise pas de dunk. Le but étant de créer du spectacle en incitant les joueurs à faire des dunks plutôt impressionnants.

Chaque équipe aligne quatre joueurs sur le terrain, avec des remplacements à la volée, comme en hockey. Ces joueurs peuvent évoluer à trois positions différentes: le handler (le meneur de jeu), legunner (le marqueur) et le stopper (ultime rempart défensif). Chaque joueur est éliminé du terrain dès la troisième faute. Mais contrairement au basket, ce sport accepte les contacts, parfois plutôt virulents. En effet, un joueur qui n’est pas en possession du ballon peut être heurté ou mis en échec. Il est intouchable dès le moment où il prend le ballon, jusqu’au moment où il fait un dribble. On peut de nouveau le charger à partir de ce moment. Seules les charges dans le dos et les charges en trampoline sont absolument interdites. Ces contacts obligent donc les joueurs à porter tout un tas de protections.

L’Américain Mason Gordon en est l’inventeur (début des années 2000), et en France Vince Ropiot , accompagné de ses deux associés Maxime Begel et Gary Werner, travaille sans relâche pour vous offrir la possibilité de pratiquer ce sport. La Fédération Française de SlamBall est créé et aujourd’hui quelques clubs s’ouvrent en France (Owl Black Dijon, Moon Fighter Besançon et Ileo-Meldois Paris et prochainement des clubs devraient voir le jour à Lyon et Marseille ).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>